Recevoir la newsletter

Zéro Sucre – Danièle Gerkens

Zéro Sucre – Danièle Gerkens
Zéro Sucre – Danièle Gerkens
J’ai Lu, 2017,442 pages

Journaliste pour Elle, Danièle Gerkens a pris conscience de l’emprise du sucre sur elle, sur nous ; le sucre, c’est une présence envahissante qui dépasse les produits identifiés comme étant sucrés.
Danièle Gerkens a testé une alimentation sans sucre pendant un an. Mois après mois, elle nous raconte son expérience et nous livre une enquête sur cet aliment, sans manichéisme.

Danièle Gerkens a suivi une version « soft » (qu’elle ait continué à manger des pommes de terre, aliment à l’indice glycémique élevé, ne cesse de m’étonner) mais elle parle très bien des tenants et des aboutissants d’un tel choix.
« Manger non sucré rime avec une forme de déconditionnement » (c’est pour cela que c’est si difficile si vous voulez mon avis).
Ce livre est globalement très bon. Il est équilibré, entre aspects théoriques, scientifiques et sociologiques en particulier et récit personnel. Si parfois j’ai été agacée par ses remarques très orientées « journaliste parisienne pour Elle » (les tendances, le prêt-à-penser des magazines dits féminins dans lesquels je n’ai jamais rien lu qui me concerne en tant que femme, le name-dropping, etc.), Danièle Gerkens m’a semblé avant tout à la recherche de l’honnêteté intellectuelle. Ses arguments sont travaillés, réfléchis sans qu’elle finisse pour autant par plaider pour un relativisme tiède.
De son expérience, elle donne quelques conseils, des stratégies de survie. Il m’a semblé que, parce qu’elle a choisi de suivre une version « soft », elle peut donner le sentiment que ce n’est pas si compliqué que ça d’arrêter le sucre, que tout le monde en est capable. Elle m’a d’ailleurs donné envie de me mettre au défi d’arrêter le sucre pendant un an, ce que j’ai commencé à faire.
« J’ai découvert que j’étais capable de tenir, alors même que je me sentais 'addict' au sucre. »
Contrairement à Nicole Mowbray, Danièle Gerkens n’est jamais dans l’exagération dans un sens ou dans l’autre et son travail de documentation est plus sérieux et moins influencé par Untel ou Unetelle. Elle (nous) pose les vraies questions et sa réussite fait rêver tout en paraissant accessible.

 « J’ai découvert que c’était à moi de choisir quand j’en mangerais et non de me le laisser imposer à toutes les bouchées ou presque. »
Ce que j’en retiens essentiellement, c’est cela : arrêter de consommer du sucre, c’est une façon de prendre sa vie en main, de reprendre le contrôle sur son alimentation, d’arrêter d’être une victime consentante des industriels.
Zéro sucre est un livre complet que je recommande.