Recevoir la newsletter

Vers la sobriété heureuse – Pierre Rabhi

Vers la sobriété heureuse – Pierre Rabhi
Actes Sud, 2010, 143 pages
(existe en Babel)


Livre retraçant le cheminement d’un homme qui raconte ses expériences, ce qu’il en a retenu et la philosophie de vie basée sur la modération qu’il en a dégagée. 
Pierre Rabhi nous raconte son parcours, de l’enfant originaire du Sahel, puis de l’adulte pris dans le système (« il faut ‘gagner’ sa vie ») et travaillant en tant qu’ouvrier à Paris, à l’adulte ayant trouvé sa voie, celle de la sobriété naturelle de son enfance et du refus de la société qu’on lui propose qui, à l’opposé, court vers toujours plus (d’envies, d’argent, de consommation, de faux progrès, etc.)
Au-delà de ses propres convictions, Rabhi montre comment la sobriété permettrait de remettre sur pied une société qui pense et fonctionne en dépit du bon sens, et qui est inhumaine dans le sens où l’humain n’est plus au cœur de ses préoccupations.

Le propos de Rahbi est certes demandeur mais il intéressera sans nul doute :
> Tous ceux qui se posent des questions sur la société actuelle et leurs vies, car la teneur de l’ouvrage touche notre quotidien et nous oblige à nous interroger sur nous-mêmes, nos engagements.
>  Ceux qui désirent s’impliquer dans la marche du monde, à leur échelle (voire qui le font déjà). En effet, au-delà de choix personnels, Rabhi nous parle d’un engagement citoyen.


Pour conclure, une citation de Charles Juliet : « Résister aujourd’hui, pour moi, c’est résister aux multiples appels, séductions, pressions, nuisances d’une société désorientée et malade ». (Lumières d’automne, Journal VI [1993-1996], P.O.L., p. 224)