Recevoir la newsletter

Ici et maintenant – Pablo Casacuberta

Ici et maintenant – Pablo Casacuberta
Ici et maintenant – Pablo Casacuberta
(Aqui y ahora, 2013)
 Éditions Métailié, 2016, 164 pages
Traduction de François Gaudry


Máximo est un adolescent solitaire, obsessionnel, passionné par la lecture de revues scientifiques et fasciné par les mécanismes de sa pensée. Sa candidature à un poste de groom et une révélation familiale vont le faire entrer dans l’âge adulte.

Ce roman ressemble beaucoup, sur le fond et sur la forme, à Scipion. Il est donc difficile de le lire sans avoir constamment en tête l’autre roman de l’auteur et, malheureusement, cela dessert un peu Ici et maintenant. On retrouve un héros hésitant, maladroit et solitaire ayant un rapport au savoir assez particulier. Encore une fois, le lecteur est plongé dans la pensée confuse et intense du héros, rendue par un texte très écrit et parfois épuisant à suivre. Mais là où Scipion prenait une certaine ampleur, se débarrassait des réflexions encombrantes de son héros et proposait des scènes d'une franche drôlerie, Ici et maintenant est parfois un peu terne.

J’aurais pu reprendre des phrases entières de mon billet sur Scipion pour commenter Ici et maintenant comme la réflexion sur le vivre à part entière et non pas en réaction à un autre (ici l’oncle Marcos ou le petit frère) mais surtout la transformation qui passe par une confrontation à la réalité et par l’abandon de mythologies personnelles (même si dans ce texte, la mère de Máximo a contribué à créer un mensonge).

Le principal atout de ce texte finalement, c’est sa concision : en moins de 200 pages, Casacuberta se focalise sur les jours décisifs au cours desquels Máximo abandonne son cocon d’adolescent pour endosser les habits, au sens propre comme au figuré, d’un adulte en devenir. Et il le fait de façon convaincante. Cette sobriété donne sa puissance au texte : le lecteur est presque autant assommé que Máximo et la rapidité avec laquelle se dernier évolue témoigne de l’éclosion de sa maturité. Peu d’événements ont suffi à le placer dans une situation où il ne peut plus se comporter en enfant et on est confiant pour l’avenir.


Pablo Casacuberta est un auteur à suivre, même si j’attends qu’il propose des situations plus variées à l’avenir tout en gardant son style si particulier.