Recevoir la newsletter

Sans personne – Barbara Gowdy


Sans personne Barbara Gowdy
Sans personne – Barbara Gowdy
(Helpless, 2007)
Actes Sud, 2008, 338 pages
Traduction de Dominique Hollier



La jeune Rachel, neuf ans, est d'une beauté exceptionnelle. Elle vit seule avec sa mère dans un quartier populaire de la ville. Un soir d'orage, sa mère rentre tard à la maison et ne la trouve plus.


Barbara Gowdy déploie ici toute l’acuité psychologique dont elle est coutumière. En vérité, le roman ne repose que sur cela et l’intrigue n’est qu’un prétexte à l’étude de personnages dans une situation stressante.
A partir d’un fait divers, c’est toute une société qui est observée au microscope ; cela a déjà été fait mais avec des talents variés. Gowdy sort toujours des sentiers battus ; ses histoires sont anticonformistes et ses personnages, loin des stéréotypes, réagissent avec une personnalité propre qui les rend plus vrais que nature.
Ecrire que Sans personne est un thriller psychologique est à la fois vrai et faux car c’est un peu plus que cela. Gowdy met à jour la détresse de ses personnages, leurs vies esseulées et leur incapacité à trouver des échappatoires valables.

Les dernières phrases sont un peu troublantes mais peut-être traduisent-elles bien le désarroi psychologique du kidnappeur même si on n'arrive jamais tout à fait à bien le cerner, ni surtout à comprendre ce qui a pu le conduire à devenir ainsi.


C'est un livre qui donne matière à penser pendant un moment et que l’on n’oublie pas facilement, des caractéristiques récurrentes des romans de la Canadienne. 
Un livre et une auteur à découvrir si ce n’est déjà fait !