Recevoir la newsletter

La vie à deux - Dorothy Parker



La vie à deux - Dorothy Parker
La vie à deux - Dorothy Parker
10/18, 2011, 251 pages
Traduction de Benoîte Groult
 

Ce recueil de nouvelles est essentiellement constitué de textes sur la vie de couple et plus particulièrement sur les ratés, la solitude à deux : le couple qui ne se parle plus, celui qui essaie de sauver les apparences, le mari adultère qui se convainc qu’il est blanc comme neige car il rentre tous les soirs retrouver bobonne et les mioches, la femme entretenue suite au départ de son mari et qui devient de moins en moins exigeante dans le choix de ses amants, l’attente devant le téléphone qui ne sonne pas,… 

Tout cela représente un ensemble de scènes pathétiques (et cela d’autant plus qu’elles sont diablement réalistes) où l’amour et le couple n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre. Elles témoignent d’incompréhensions et d’un certain désenchantement lié en partie au train-train qui tue peu à peu l’amour initial.
Etant donné la vie sentimentale de Parker, on imagine facilement qu'elle fut sa principale source d'inspiration. Mais chaque personne dotée d'un sens de l'observation retrouvera dans ces textes des situations observées (ou vécues).



Ce recueil inclut également deux nouvelles sur le thème du racisme envers les Noirs ; elles sont particulièrement réussies dans la mise en valeur de l’hypocrisie des « gens biens ». La plume est à la fois légère et incisive et c’est un régal. Parker milita pour la défense des droits des Noirs et légua ses biens à Martin Luther King Jr.