Recevoir la newsletter

Bruxelles à contrejour – Catherine Deschepper / Martine Henry

Bruxelles à contrejour – Catherine Deschepper  Martine Henry
Bruxelles à contrejour – Catherine Deschepper / Martine Henry
Editions Quadrature, 2017, 118 pages
 

C’est avant tout un bel objet, d’un format particulier, qui accueille un « projet photo/graphique littéral et littéraire ». Dix textes (de Catherine Deschepper) nourris chacun par un instantané (de Martine Henry) qui évoquent à chaque fois un être imaginaire (fée, lutin, etc.).

 
Ce recueil est une jolie façon de se promener dans Bruxelles, suffisamment originale pour intriguer mais pas trop pour déboussoler le lecteur.

L’approche est diverse malgré un cadre qui pourrait paraître rigide (texte + photo + élément surnaturel). En effet, le renouvellement ne permet pas de savoir d’où va venir la surprise et c’est globalement très bien pensé.


Si tous les textes ne m’ont pas séduite sur un plan littéraire, j’ai apprécié la balade, à la fois dépaysante pour la non-Bruxelloise que je suis, et ravivant des souvenirs géographiques pour la touriste que je fus.

C’est très moderne dans les problématiques abordées mais aussi intemporel parce que l’être humain ne change pas et l’ajout d’un élément surnaturel (ou pas, le lien est parfois très ténu) donne une dimension supplémentaire qui va bien au-delà d’un certain charme.

Sérieux, moqueurs, désabusés, dramatiques : la palette des genres utilisés est large.
 

Un bel objet à offrir à ceux qui aiment Bruxelles et plus largement aux citadins, mais aussi à ceux qui aiment les « contes » modernes, la photo, … Bref à pas mal de gens.

 
Ce livre m’a été transmis par l’éditeur.