Recevoir la newsletter

Le Horla – Guy de Maupassant

Le Horla - Guy Maupassant
Le Horla – Guy de Maupassant
(Première publication : 1886-1887)
Téléchargé de Feedbooks


Un homme décrit dans son journal intime les manifestations auxquelles il est sujet, essentiellement la nuit. Il a le sentiment que quelqu’un s’introduit chez lui, le regarde dormir, voire essaie de s’en prendre à lui, etc. Mais il n’arrive jamais à apercevoir l’individu et il en devient encore plus dingue.


Le texte est fort bien construit, avec une tension allant crescendo et les moments de répit ne servent qu’à enfoncer le clou par la suite. Bien que quelques digressions viennent se greffer sur le récit des événements, il est logique que le narrateur essaie de trouver des explications même si ces dernières ne font, finalement, qu’alimenter sa folie.

Bien qu’aimant beaucoup les écrits de Maupassant, c’était la première fois que je lisais Le Horla. La nouvelle est archi-connue au point que l’on sait exactement de quoi il est question avant même de la lire. Pourtant, les qualités stylistiques du texte font que l’on se régale, histoire connue ou non. L’écriture de Maupassant est toujours vive, évocatrice aussi pour donner vie à cet être invisible, impalpable, indescriptible si ce n’est dans ses pouvoirs.
Le Horla, incarnation de la folie, est formidablement bien rendu au point que le lecteur ressent un trouble, se demandant si le narrateur n’est pas un peu lucide malgré tout. Pas dans ses descriptions de cette force maléfique mais dans les moments de rémission, l’homme semble redevenir relativement sain d’esprit (ou du moins, pas aussi déséquilibré qu’on l’avait imaginé).


Le narrateur  parviendra-t-il à se débarrasser de l’intrus ? Comment se libérer de sa propre folie ? Comment expulser un être qui fait partie de vous ? Sans trop en faire, Maupassant fait toucher du doigt la douleur de ne plus être tout à fait soi.