Recevoir la newsletter

Les vacanciers – Emma Straub

Les vacanciers Emma Straub
Les vacanciers – Emma Straub
(The Vacationers, 2014)
Presses de la Cité, 2015, 300 pages
Traduction de Virginie Buhl


Franny Post a planifié les vacances de ses proches depuis longtemps et, en dépit des difficultés apparues récemment, on ne renonce pas ainsi à une quinzaine à Majorque. En plus de son mari et de leur fille cadette, il y aura le fils aîné, son amie que personne n’aime, et un ami de longue date de Franny accompagné de son mari.
Si Franny croit que le changement de cadre va atténuer les peines et réunir tout le monde, elle se trompe.


Vous cherchez un livre pas compliqué ? Un livre qui vous fera penser aux vacances ? Les vacanciers est parfait pour le rôle : cadre idyllique ; petits drames intimes ; suffisamment de substance pour ne pas rendre la lecture insipide mais rien de traumatisant non plus.

Aucun personnage n’est vraiment attachant mais, à eux tous, ils forment un ensemble et c’est la dynamique du groupe qui donne à chacun du relief.

En dépit des soucis de chaque personnage, on s’amuse et on sourit assez souvent. Emma Straub arrive à nous intéresser aux tourments de ses créatures mais elle préfère toujours le cocasse au mélodrame et on lui en est reconnaissant.

Au-delà de la détente que ce roman procure, il initie également une réflexion sur les relations entre parents et enfants adultes ; il est difficile de ne pas y être sensible quand on est partie prenante d’une telle situation. Il en ressort qu’au-delà de ce qui nous irrite chez nos proches (amis ou famille), l’affection que l’on se porte est une valeur sûre. Si cela n'a rien d'une révélation, c'est bien amené ; d'ailleurs l'intrigue est très bien construite.
Pour un roman américain, il ne tombe pas dans la sentimentalité facile et, là encore, on lui en est reconnaissant.


Si on ne lui en demande pas plus qu’il n’a vocation à fournir, ce livre remplit parfaitement sa mission.


Ce livre m’a été transmis par l’éditeur.