Recevoir la newsletter

Caravane – Elise Turcotte

Caravane – Elise Turcotte
BQ, 1994, 140 pages


Recueil de quinze nouvelles ayant pour personnage Marie. 
Le recueil se compose de deux parties : Abandon et Vigilance. Dans la première, Marie est enfant, adolescente ou jeune fille, tandis que dans la seconde, c’est une jeune femme avec enfants. 
Abandon fait référence à sa mère qui les abandonna son père et elle mais aussi au sentiment de Marie d’être à part, un peu hors du monde. 
Vigilance relate ses questionnements de mère et de femme qui guette les couples illégitimes, qui regarde le monde à travers les lames du store vénitien et qui essaie de lutter contre le sentiment d’abandon toujours présent dans sa vie adulte.


C’est un recueil très spécial. L'écriture est à la fois vivante et intérieure, simple et profonde. Turcotte écrit sur le rapport au monde de l’être humain. Elle parle de fragilités, d’incertitudes, de vertiges. J’aime beaucoup son approche mais je crois que cela peut beaucoup déstabiliser. C’est à la fois poétique et basique, assez indéfinissable. Comme tout recueil de nouvelles, celui-ci m’a semblé plus ou moins intéressant selon les textes. Chacun donne une touche supplémentaire au portrait de Marie, jeune femme moderne à laquelle je me suis souvent identifiée, même si c’était parfois juste sur une phrase, sur un détail. Toujours est-il que j’ai déjà envie de relire de nombreux passages qui m’ont beaucoup remuée.